• Forte chaleur #2

     

    C'est pas pour me vanter, mais je dois te confesser que parmi mes nombreuses qualités, dans la vraie vie, je suis d'un naturel belliqueux et vindicatif. Sissi ! Seulement quand on me cherche, car je ne suis pas non plus du genre provocateur. Plus le temps passe, plus je suis patiente en même temps que je suis pire. Mais avec le temps justement, les gens me connaissent tellement qu'ils ménagent ma susceptibilité.

    Parce que finalement je me rends bien compte que souvent c'est en effet de susceptibilité qu'il s'agit.

    Généralement, ce qui me fait bondir, ce ne sont pas les divergences d'opinion, de style de vie, de look. Ce qui me met littéralement hors de moi, c'est le manque de respect que manifeste celui qui veut imposer son avis, son discours, son rythme, ses goûts, sans se soucier de l'autre. Ma façon de voir la vie en société me parait simple : je te prends tel que tu es ou je ne te prends pas et tu fais de même.

    Sur le net, si j'ai déjà eu l'occasion de virer sans ménagement quelques trolls inopportuns (et je le referai sans souci parce que je ne suis pas ici pour me prendre la tête) je ne me souviens que d'une seule réelle altercation, particulièrement virulente et qui avait laissé les visiteurs médusés, car ils ne savaient pas, au moment où ils suivaient les échanges, qu'avant d'être alpaguée sur mon blog, j'avais été longuement harcelée sur ma messagerie privée. Comme je l'écrivais quelques lignes plus haut, parfois, il faut savoir sortir les crocs pour que la machine infernale s'enraye. Pourtant, depuis le temps que je fréquente la toile (on commence à parler en décennies au pluriel ! argh ! ) et bien que je sache qu'elles existent, jamais, je dis bien JA-MAIS, je n'ai eu l'occasion d'assister à des violences épistolaires. Parfois, il y a des rapports un peu " musclés " relevant d'un désaccord intellectuel. L'origine en est souvent politique. La plupart du temps, en deux ou trois commentaires, l'affaire est classée et on passe au billet suivant. Globalement tout le monde sait à peu près se  tenir correctement. 

    Depuis deux jours cependant, je découvre des commentaires ahurissants, où la sensibilité exacerbée se manifeste, quand elle n'est pas tout simplement alliée à un manque d'éducation doublé d'une intelligence limitée. L'origine en est à chaque fois : rien. Un plomb qui saute. Pas plus.

    Je veux vous raconter ma sidération, alors que je faisais ma demande d'inscription sur le répertoire Eklablog gentiment entretenu par Pipiou (+ Midori Nor + Stormalo) en découvrant ce qui suit :

     

    Echanges sur le web par leonie-michu

     

    Sciée ! Sur le kiou, j'étais ...

    La surprise passée, j'ai fait ce que je fais toujours dans ces cas là (et je ne le fais pas forcément exprès, je le jure ! ) : j'ai ri à gorge déployée. Toute seule devant mon écran, j'ai ri ! mais j'ai ri !

    Pauvre Pipiou !

    On ne peut pas lutter contre la bêtise. Les gens sont fragiles tout autour de nous. Il faut savoir laisser courir et passer à autre chose sans faire d'une situation donnée une affaire personnelle. D'autant que l'intervenante souhaite " pratiquer internet sereinement " ( ! Qu'est ce que ce serait !? ). Mais tout de même : quel choc !

    Ce doit être à cause de la chaleur tout ça ...

    Moi, je reste positive : dans cet échange j'ai ajouté deux mots à mon vocabulaire :

    Bouffigue : grosseur, bosse

    Bouffard : fumeur de pipe (là, à moins qu'il n'y ait une subtilité dans le sens accordé au mot " pipe ", je ne vois pas où est l'insulte mais compte tenu du contexte et des propos, force est de constater que c'en  est une.)

    #JeSuisPipiou

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


/* suppr. img/avatar Pipiou dans module dernier visiteurs */ .module_menu_type_lastvisitors img[alt="Pipiou"] { display: none; } /* suppr. img/avatar Pipiou partout sur le blog */ img[alt="Pipiou"] { display: none; }